Articles

Affichage des articles du septembre, 2009

La Promesse de l'aube de Romain Gary

Image
Note: 8/10

Dans ce livre autobiographique, Romain Gary raconte, entre autres, son enfance en Russie, ses années vécues en Pologne, son arrivée en France, ses débuts d'écrivain ou encore son engagement dans l'Armée de l'Air durant la Deuxième Guerre Mondiale. Mais La Promesse de l'aube est avant tout une formidable déclaration d'amour à sa mère, une ancienne actrice, excentrique et grande admiratrice de la France, dont les espoirs fous poursuivront l'auteur tout au long de sa vie, jusqu'à leur réalisation.

Romain Gary est l'un de mes auteurs favoris et il est toujours intéressant de plonger dans l'intimité de ses auteurs chouchous pour mieux appréhender leur oeuvre. La Promesse de l'aube m'a ainsi aidée à mieux comprendre les choix de vie et le parcours assez exceptionnel de cet auteur. Les passages sur la recherche d'un pseudonyme ou son avis sur le suicide sont, pour la même raison, passionnants.

Le style est toujours fabuleux et les anecd…

Paris-Brest de Tanguy Viel

Image
Pour ceux qui aiment: Le concept "du livre dans un livre"

Autant le dire tout de suite, je n'ai pas aimé ce livre. Le narrateur de Paris-Brest nous dresse un portrait au vitriol de sa famille à l'occasion de son retour dans le Finistère pour les fêtes de fin d'année. Il nous fait part de souvenirs d'enfance et nous raconte l'exil de ses parents, la fortune inattendue de sa grand-mère ou encore son amitié avec le fils Kermeur. La réalité se superpose aux éléments de fictions contenus dans le roman qu'écrit le narrateur pour se décharger de tous les secrets familiaux.

J'ai trouvé l'histoire de Paris-Brest peu crédible et les personnages caricaturaux, sans être aussi horribles que le narrateur essaie de nous le faire croire. Le style de Tanguy Viel m'a également déplu. Au dos de mon édition, une journaliste du Temps décrit le style de Viel comme étant "d'une remarquable économie". Je ne peux que contredire ce jugement (d'aille…

Le Jeu de l'Ange de Carlos Ruiz Zafón

Image
Note: 3/10
Pour ceux qui aiment: L'Ombre du vent au risque pourtant d'être déçus.
Depuis que je me ballade sur la blogosphère, le nom de Zafón et de son roman, L'Ombre du vent revient régulièrement comme un livre à ne pas manquer. Je suis d'habitude assez méfiante avec les bestsellers, mais quand Blog-O-Book a proposé de recevoir un exemplaire du nouveau livre de cet auteur, j'ai sauté sur l'occasion. J'ai donc abordé cette lecture sans avoir lu L'Ombre du Vent.
Après des années de misère, David Martìn est devenu un écrivain à succès. Cependant, quand la chance commence à tourner, David va être poussé à accepter une proposition étrange d'un éditeur français, Andreas Corelli: écrire un texte sacré qui servira de base à une nouvelle religion. Du jour où David accepte, sa vie va basculer dans un monde étrange et effrayant.
Partie avec des a prioris négatifs, je dois avouer avoir été, dans un premier temps, séduite par Le Jeu de l'Ange. J'ai beauco…

La "Shortlist" du Man Booker Prize

Image
Et voilà, les vacances sont déjà terminées et je fais mon retour sur la blogosphère, reposée, rassasiée de gelati et totalement satisfaite de mon petit séjour en Toscane et à Rome. Vivement l'année prochaine!

Pour revenir aux choses sérieuses, j'avais promis de vous tenir au courant des avancées du Man Booker Prize. Le mardi 8 septembre, la shortlist, composée des 6 derniers ouvrages en compétition a été publiée. Il s'agit de:

1. A. S. Byatt, The Children's Book - Une saga familiale faite de secrets et de mystères. 2. J. M. Coetzee, Summertime - Le 3ème volume des mémoires fictives de J.M Coetzee. 3. Adam Foulds, The Quickening Maze - Une fiction inspirée de la vie du poète John Clare et de son séjour dans un asile de fous. 4. Hilary Mantel, Wolf Hall - Une fiction autour de Thomas Cromwell. Avis aux fans des Tudors. 5. Simon Mawer, The Glass Room - La Tchécoslovaquie durant la 2ème Guerre Mondiale. 6. Sarah Waters, The Little Strange…

Enfant 44 de Tom Rob Smith

Image
Pour ceux qui aiment: Gorky Park de Martin Cruz Smith (qui est classé juste à côté en libraire et qui a, selon moi, du souci à se faire)

ATTENTION COUP DE COEUR

Leo est un agent du MDG (ancêtre du KGB) et il est convaincu que le bien être de l'Etat prime sur la vie de ses concitoyens. Cependant, quand il est muté près de l'Oural et qu'il découvre le meurtre d'une adolescente présentant des similitudes étranges avec un "accident" survenu à Moscou, il commence à enquêter, au risque d'être taxé d'agitateur dans un Etat communiste où le meurtre est impossible.

J'ai tout simplement dévoré ce livre. Le suspense est haletant et il est impossible de lâcher Enfant 44 avant de connaître le fin mot de l'histoire. L'enquête est très bien construite et les personnages sont attachants, remplis de doutes, de peur ou de haine. Le personnage principal de Enfant 44 est cependant la Méfiance, omniprésente dans cette URSS des années 50, où tout le monde est un…

Seta (Soie) de Alessandro Baricco

Image
Note: 7/10
En prévision d'un petit voyage en Toscane, j'ai voulu me remettre dans le bain de l'italien. J'ai donc décidé de lire cette petite nouvelle d'Alessandro Baricco dans sa version originale.
Seta est un récit très poétique sur les allers-retours de Hervé Joncour entre la France et le Japon encore secret des années 1860, avec comme toile de fond le commerce des vers à soie. Lors de l'un de ces séjours, Hervé Joncour fera une rencontre inoubliable. Seta est une histoire relativement simple, d'amour mais surtout de fidélité.
J'avais déjà été plus que séduite par Novecento, qui reste l'un de mes livres préférés. Dans Seta, le style de Baricco est toujours aussi magnifique et les métaphores tout simplement parfaites. Un exemple: Teneva gli occhi fissi sulle labbra di Hervé Joncour, come se fossero ultime righe di una lettera d'addio. p. 25
Je ne peux que conseiller à ceux qui comprennent l'italien de tenter l'expérience en langue origni…