Articles

Affichage des articles du janvier, 2011

Le malade imaginaire de Molière par la Compagnie Uranus

Image
Argan, malade imaginaire et adepte des purges et autres saignées, décide de marier sa fille, Angélique, au fils de son médecin, Diafoirus. Catastrophée par la nouvelle, Angélique, amoureuse du beau Cléante, se tourne vers sa fidèle servante, Toinette. Cette dernière décide de mettre au point un stratagème qui révèlera les intentions de chacun. Satire de la médecine et comédie de caractère, Le malade imaginaire est la dernière pièce écrite par Molière.

J'ai beaucoup aimé cette pièce présentée en ce moment au Théâtre Pitoëff à Genève. La Compagnie Uranus offre en effet aux spectateurs une version très "pop" de la pièce de Molière.

La transposition des oeuvres classiques à un contexte moderne est risquée et le résultat est bien trop souvent simpliste et éloigné de l'esprit original de la pièce. La Compagnie Uranus s'en sort cependant très bien: les costumes complètement délirants des acteurs, tout droit sortis d'un placard des années 60-70, l'utilisation de …

Tag en retard, comme d'hab!

Image
Mango m'a taguée en... 2010 et je réponds enfin à l'invitation:

1. Pourquoi avez-vous créé un blog?

Autour de moi, beaucoup de gens lisent parmi ma famille et mes amis, mais peu sont des LCAs dévoreurs d'ouvrages à la chaine. Il y a deux ans, j'ai découvert le monde des blogs et j'ai très vite eu envie de créer un espace pour échanger sur mes lectures et en parler sans saouler tout mon entourage, avec des gens qui comprendraient mes folies acheteuses et ma PAL qui dépasse la centaine. Ce blog est un peu comme une thérapie en fait!

2. À quel type de blogs participez-vous?

Principalement les blogs littéraires, les seuls où je laisse vraiment des commentaires. Mais je zieute également les blogs BD et quelques blogs politiques ou scientifiques.

3. Votre marque de maquillage préférée?

N'étant PAS DU TOUT du matin, il ne faut pas trop m'en demander. Je me limite donc côté maquillage à du mascara et un coup de crayon. Mes marques préférées sont Occitane, Body Shop et B…

Citation du jeudi (8)

Image
"I believe it then to be quite simply true that books have their own very personal feeling about their place on the shelves. They like to be close to suitable companions, and I remember once on coming into my library that I was persistently disturbed by my "Jane Eyre". Going up to it, wondering what was the matter with it, restless because of it, I only after a morning's uneasiness discovered that it had been placed next to my Jane Austens, and anyone who remembers how sharply Charlotte criticised Jane will understand why this would never do."

Hugh Walpole, These Diversions: Reading, 1926

Mauvaise traduction de moi:

Je crois donc qu'il est tout simplement vrai que les livres ont des sentiments très personnels concernant leur emplacement sur une étagère. Ils aiment être à proximité de compagnons convenables, et je me souviens d'avoir été très perturbé, un jour en entrant dans ma bibliothèque, parmon"Jane Eyre".Allant àlui,me demandantquel était le…

Les trésors de la mer Rouge de Romain Gary

Image
Pour ceux qui aiment:Qu'est-ce que je fais là de Bruce Chatwin

Les trésors de la mer Rouge rassemble une série d'articles originellement écrit pour France-Soir en 1970, puis publiés par Gallimard en 1971. Romain Gary emmène le lecteur sur les routes désertiques de Djibouti et du Yémen, à la recherche de "diamants humains".

Romain Gary décrit à merveille, dans ce court texte, une région délaissée et une armée française abandonnée, passée du contrôle des colonies à des activités humanitaires "bricolées". De ce texte émerge avant tout un sentiment de solitude et une ambiance de fin du monde. L'auteur, fidèle à sa réputation de "collectionneur d'âmes" que lui a attribuée le New York Times, nous offre également une intrigante galerie de personnages: parfois attachants comme Dominique Ponchardier, ambassadeur de Djibouti, hanté par l'assassinat de son fils par l'OAS ou ces militaires désabusés et perdus dans ce coin d'Afrique; parfois …

Citation du jeudi (7)

Image
"C'était un signe de faiblesse que de quémander une belle mort alors que, déjà, une belle vie, c'était beaucoup demander."

Lydia Millet, Le coeur est un noyau candide

Petit extrait de ma lecture du moment, parsemée de très jolies citations dans un texte un peu barré. Il me reste une centaine de pages à lire de ce petit pavé Lot49. Je vous en reparle donc très bientôt.

Simon's Cat: Beyond the fence de Simon Tofield

Image
Pour: Les fans et tous ceux qui vivent sur une autre planète et n'auraient pas encore entendu parler de ce phénomène

Quand Simon tente de donner une douche à son fameux chat, s'en est trop pour ce dernier qui décide de quitter la maison pour partir à l'aventure avec un baluchon rempli de croquettes. A travers la campagne anglaise, Simon's Cat va rencontrer une foule d'animaux, vivre à la dure avec un chat de ferme et connaître l'éternel challenge de trouver de quoi rassasier son incroyable estomac.



Impossible de se retenir d'éclater de rire à la lecture de ce deuxième opus des aventures de Simon's Cat. Simon Tofield frappe une nouvelle fois très fort, tout en réussissant à innover grâce à un dessin plus complexe et détaillé et des décors de campagne, de forêt et de ferme.

J'ai hurlé de rire à certaines planches et même la jaquette est toute une histoire. Comme d'autres, j'ai peut-être préféré le premier opus, effet de nouveauté sans doute, mais…

Citation du jeudi (6)

Image
Toujours sur une idée de Chiffonnette:

"Promising to love each other for richer of for poorer, in sickness and in health - even promising to forsake all others - had been no problem, but it was a good thing the Book of Common Prayer didn't say anything about marrying our libraries and throwing out the duplicates. That would have been a far more solemn vow, one that would probably have caused the wedding to grind to a mortifying halt"

Anne Fadiman, Ex Libris: Confessions of a Common Reader, 1998

Mauvaise traduction par mes soins (si vous avez des améliorations à suggérer, n'hésitez pas, surtout pour la fin):

"Promettre de s'aimer pour le meilleur et pour le pire, dans la santé et la maladie - même promettre d'abandonner tous les autres - ne fut pas un problème, mais heureusement que le Livre de prière ne dise rien sur le fait de devoir marier nos bibliothèques et jeter toutes les livres à double. Ceci aurait été un voeu bien plus solennel, qui aurait probabl…

Cachez ce mot que je ne saurais voir

Image
Vous en avez déjà sûrement entendu parler ces derniers jours, je reprends toutefois l'information car je la trouve tout simplement désolante et ridicule:

Un petit éditeur d'Alabama a fait scandale la semaine passée en annonçant avoir remplacé le mot "nègre" (nigger) par celui d'"esclave" (slave) dans sa nouvelle édition d'Huckleberry Finn de Mark Twain. L'éditeur va jusqu'à qualifier sa décision de geste de compassion, évitant ainsi à cette oeuvre "une censure préventive". L'auteur de cette nouvelle version, Dr Alan Gribben de l'Auburn University, Montgomery, a en effet remarqué que le lectorat actuel était très mal à l'aise à la lecture de cette oeuvre en raison de ces termes raciaux ("the N-word") et qu'ainsi, les écrits de Mark Twain étaient souvent supprimés des programmes scolaires.

Hum... Laissez-moi vous aider, cher lecteur, à comprendre cette logique imparable: je censure un texte majeur de la littér…

Il était une fois l'URSS de Dominique Lapierre

Image
Pour ceux qui aiment:Les enfants de Staline d'Owen Matthews

Dominique Lapierre et Jean-Pierre Pedrazzini, âgés respectivement de vingt-cinq et vingt-sept ans, reçoivent l'autorisation exceptionnelle de parcourir l'URSS en voiture, en 1956. Dans un pays qui se remet lentement du choc provoqué par le fameux discours de Khrouchtchev condamnant les crimes de l'ère stalinienne, les deux jeunes reporters du Paris Match, accompagnés de leurs épouses et d'un couple de journalistes russe, vont parcourir plus de 13'000 kilomètres à travers l'URSS, de la Pologne jusqu'au Caucase, à la rencontre des habitants de l'autre côté du rideau de fer.

Depuis mon adolescence, j'admire la capacité de Dominique Lapierre à rendre l'Histoire passionnante et humaine. Il était une fois l'URSS ne déroge par à la règle: Dominique Lapierre offre au lecteur, en plus du récit de leur incroyable aventure, des portraits de travailleurs soviétiques, de la vendeuse du Goum …

Citation du jeudi (5)

Image
On continue sur une idée de Chiffonnette:

"Some friends of theirs had rented their house for several months to an interior decorator. When they returned, they discovered that their entire library had been reorganized by color and size. Shortly thereafter, the decorator met with a fatal automobile accident. I confess that when this story was told, everyone around the dinner table concurred that justice had been served."

Anne Fadiman, Ex Libris: Confessions of a Common Reader (1998)

Mauvaise traduction par mes soins:

"Des amis à eux avaient loué leur maison pour plusieurs mois à un décorateur d'intérieur. Quand ils sont revenus, ils ont découvert que leur bibliothèque entière avait été réorganisée par couleur et par taille. Peu après, le décorateur est décédé dans un accident de voiture. J'avoue que quand nous avons entendu cette histoire, tout les invités autour de la table étaient d'accord pour dire que justice avait été rendue."

Ca peut paraitre horrible ma…

Billet barbant mais qui va m'aider à m'y retrouver dans tous ces challenges 2011

Image
2011 commence à peine et pourtant, j'ai déjà réussi à m'inscrire à un nombre incroyable de challenges. Mon planning lectures 2011 s'annonce chargé. Etant très nulle pour tout ce qui s'approche d'une lecture imposée, je ne garantis absolument pas le respect de ces bonnes résolutions mais j'espère au moins que tous ces challenges donneront une sorte d'orientation à mes lectures 2011. Voici donc l'effroyaaaaable liste:
Challenge Coups de coeur de la blogosphère de Theoma: (date limite 30 juin 2011)

J'ai déjà lu Le coeur cousu de Carole Martinez. Il me reste à lireDisgrace de J.M. Coetzee et peut-être Hunger Games de Suzanne Collins.

Challenge 2 euros de Cynthia: (pas de limite de temps)

A venir prochainement Les trésors de la mer Rouge de Romain Gary et peut-être d'autres au cours de l'année.

Challenge Caprice de Cocola: (fin 31 décembre 2010 mais je vais essayer de me rattraper en 2011)

Le monde connu d'Edward P. Jones choisi pour moi par Fleu…

Bilan 2010

Image
Une vague anti-bilan souffle sur la blogosphère et pourtant, moi j'aime bien les bilans (ça doit être mon petit côté suisse).

Avant d'attaquer mes lectures 2011, je ne résiste donc pas à vous offrir mon TOP 5 de l'année 2010. Au final, et malgré de belles découvertes, cette année fut assez pauvre en coups de coeur. Il faut dire aussi que je suis une grande difficile et exigeante pinailleuse. Voici quand même cinq lectures qui m'ont marquée cette année, des lectures coup de poing qui m'ont tout de suite enthousiasmée ou d'autres qui se sont imposées au fil des mois. J'ai nommé (sans ordre particulier):



Les enfants de Staline d'Owen Matthews

Loving Frank de Nancy Horan

La synthèse du camphre d'Arthur Dreyfus

Un autre monde de Barbara Kingsolver

Lait Noir d'Elif Shafak


Côté challenges, je ne m'en suis pas trop mal sortie, il faut dire que j'avais été plutôt sage:


Challenge "Une année en Russie" de Pimpi: REUSSI

Guerre et Paix de Léon Tol…