Articles

Affichage des articles du juin, 2011

Mezek d'André Juillard et Yann

Image
En 1948, l'État d'Israël récemment proclamé est forcé d'employer des pilotes étrangers pour défendre les territoires acquis contre les forces arabes. C'est à la rencontre de ces mercenaires que nous invitent Juillard et Yann dans Mezek, et en particulier à celle de Björn, un aviateur suédois, grand séducteur mais homme très secret. 
On entend parfois tellement parler du conflit israélo-palestinien qu'on en oublie presque comment tout cela a commencé. Je connais les grandes lignes de l'histoire de ce conflit mais j'avoue que j'ignorais tout des débuts de l'aviation israélienne et c'est donc avec curiosité que je me suis plongée dans cette BD. Je précise donc aussi que, vu mon manque de connaissance sur le sujet, je n'ai pas pu juger de la véracité et de l'authenticité des faits relatés; je laisse tout ça aux nombreux spécialistes du sujet. Edit 22h30: Quelques précisions très intéressantes à ce sujet dans cet article du Temps.  
Pour en rev…

Disgrace de J.M. Coetzee

Image
David Lurie est un professeur d'université, la cinquantaine et deux fois divorcé, dont la seule réelle motivation restante semble être ses aventures sans engagement avec des femmes croisées ici et là. Mais quand il est dénoncé pour avoir eu une aventure avec une élève, il tombe en disgrâce et décide de partir se réfugier dans la ferme isolée de sa fille, Lucy.
Tout d'abord, un petit avertissement: si vous voulez un livre qui met la pêche ou si vous prévoyez un séjour sud-africain, passez votre chemin. Par contre, si vous cherchez un livre extrêmement bien écrit et poignant sur (une partie de) la réalité de l'Afrique du Sud post-apartheid, avec toutes ses contradictions, ce livre doit impérativement rejoindre votre PAL.
J.M. Coetzee nous offre ici un grand roman qui m'a complètement chamboulée.
Les personnages tout d'abord: ici rien de manichéen ou de simpliste mais un reflet fidèle de la complexité de l'âme humaine. Ainsi, David Lurie est parfois touchant par …

Les cendres froides de Valentin Musso

Image
Pour ceux qui aiment:Les hommes qui n'aimaient pas les femmes, le tome 1 de Millénium de Stieg Larsson
A la mort de son grand-père, Aurélien trouve, parmi sa collection de films, une étrange séquence montrant son grand-père, Abuelo, entouré de grandes femmes blondes et d'un officier SS. Cette découverte va remettre en question tout ce qu'il pensait savoir du passé de sa famille. Aidé d'Héloïse, une doctorante, Aurélien va plonger dans l'histoire trouble des Lebensborn, ces maternités nazies, quitte à faire des découvertes que certains préfèreraient garder secrètes.

Valentin Musso... Je sais qu'à la seule évocation de ce nom, beaucoup se sont déjà fait une opinion sur ce livre. Ce n'est pas moi qui vous jetterais la première pierre vu que j'ai moi-même des préjugés, peut-être injustifiés, sur les livres de son frère Guillaume, alors que je n'en ai jamais lus. Un jour pourquoi pas...
Mais revenons à ce livre. Je dois dire être un peu dubitative sur la dé…

Citation du jeudi (14)

Image
Sur une idée de Chiffonnette:

Aujourd'hui un petit extrait sur notre comportement face au changement climatique qui m'a interpellée car je le trouve très juste. Certains le savent, je suis une écolo dans l'âme mais j'avoue ne pas être toujours cohérente avec mes convictions. Si j'essaie de manger local, bio, de me déplacer en transports publics, d'économiser l'eau, de recycler etc, je me priverais difficilement de voyage, je rouspète quand le prix de l'essence prend l'ascenseur, je mange beaucoup de viande. Personne n'est parfait!

"‘We are compelled to conclude that we the people also have something to answer for. We as a society let denial prosper.’ Many of us call on the government to act, while secretly hoping they won't. We want to keep driving and shopping, so we march and sign petitions. When our representatives fail to legislate, there is no outcry. When they return from another round of failed talks, we don't protest. We…

Le bouddha de banlieue d'Hanif Kureishi

Image
Pour ceux qui aiment: Les soap opera genre d'EastEnders
A travers le récit de Karim Amir, anglais par sa mère mais indien par son père, le lecteur découvre tout l'univers des 70-80's de la banlieue sud de Londres. Hanif Kureishi accompagne son personnage pour son passage de l'adolescence à la vie d'adulte. On découvre ainsi ses hésitations sexuelles, ses questionnements professionnels, ses premiers succès en tant qu'acteur et les déboires de sa famille, brisée par les décisions d'un père autoproclamé bouddha de banlieue et maître spirituel.
J'avais entendu tellement de bien de ce livre... et malheureusement, je ressors au final déçue de cette lecture. J'ai vraiment eu l'impression de regarder un épisode, pris en cours, d'un sitcom avec son lot de drames, de sexe, d'amour, de gloire, de chutes et de larmes, mais sans qu'aucun événement soit vraiment passionnant. Le lecteur plonge dans l'histoire de cette famille sans réelle introd…