Les Trois Mousquetaires d'Alexandre Dumas


D'Artagnan, un jeune Gascon, débarque à Paris avec la ferme ambition de devenir mousquetaire. Mais son caractère de feu va très vite lui attirer les foudres puis l'amitié sans faille des fameux trois mousquetaires du Roi, Athos, Porthos et Aramis. Face aux manigances du Cardinal Richelieu et de Milady, les quatres amis vont devoir s'armer de courage pour protéger leur vie et les intérêts de la Reine, Anne d'Autriche.

Enfin, le voilà ce billet sur Les Trois Mousquetaires qui poireaute dans mes brouillons depuis bien deux mois. Mais il est en même temps si difficile de parler d'un tel classique, surtout quand on en ressort un peu déçue.

Alors rassurez-vous, j'ai quand même passé un bon moment. Comment ne pas vibrer pour Athos? Comment ne pas avoir envie de clamer haut et fort la devise des mousquetaires, même dans un train bondé en rentrant du travail? Comment ne pas détester Milady? Dumas emmène son lecteur dans un tourbillon de capes et d'épées mais.... je dois avouer que je n'ai pas été totalement embarquée, sans pouvoir vraiment l'expliquer.

Peut-être est-ce le personnage de d'Artagnan dont l'orgueil et l'indécision m'ont au final plus énervée que je n'ai admiré son courage?
Peut-être l'intrigue que j'imaginais plus trépidante, surtout pour un roman-feuilleton? J'ai par exemple trouvé la préparation du siège de La Rochelle ou le séjour de Milady en Angleterre vers la fin du livre beaucoup trop lents.
Peut-être est-ce le style que je croyais plus travaillé, plus riche?

Au final, je suis heureuse d'avoir découvert ce classique mais comme pour Huckleberry Finn, je crois que j'aurais mieux apprécié ce livre adolescente. Je ne suis pas sûre encore de me lancer pour la suite, du moins pas tout de suite, mais ma curiosité me poussera sûrement à découvrir ce que nos quatre mousquetaires sont devenus, vingt ans après.  

J'en profite pour inscrire cette lecture pour mon challenge nécrophile, proposé par Fashion, catégorie auteur enterré à Paris, au Panthéon, où il a été transféré en 2002.

En passant, j'ai vu après ma lecture, l'adaptation Les Trois Mousquetaires de Richard Lester, souvent considérée comme la plus fidèle. C'était à la fois très 70's, drôle et ... mhhh... étrange. J'avais l'impression, que le film allait basculer en p*rno à tout instant. Est-ce moi qui ai l'esprit mal tourné ou quelqu'un d'autre l'a vu?

DUMAS Alexandre, Les Trois Mousquetaires, ed. Les Presses de la Renaissance, 1969, publié pour la première fois en 1844, 576p.

Commentaires

  1. Un classique qui ne m'a jamais attirée.

    RépondreSupprimer
  2. Aaaah enfin!! (je me fais de suite toute petite car ce n'est pas une exclamation que tu pourras faire de si tôt avec G&P pour moi lol).
    J'avais bien aimé Les trois mousquetaires sans être passionnée, c'était plus le souvenir de lecture d'enfance, du classique incontournable qui m'avait enthousiasmée, par contre Vingt ans après, quelle lecture passionnante réellement! C'est là que j'ai compris ce qu'était le style Dumas! J'en suis même à m'être embarquée pour lire les trois tomes du Vicomte de Bragelonne en 2012!! Et je ne dis pas ça pour t'inciter à le lire.;)

    RépondreSupprimer
  3. J'avais adoré quand je l'avais lu dans ma jeunesse (avant même d'être ado !) mais je me demande si je me régalerais toujours autant avec cette lecture ! Mais je devrais pouvoir le savoir vu qu'avant de lire la suite, je voudrais relire Les 3 mousquetaires ;)

    RépondreSupprimer
  4. @Manu: A priori, tous les classiques me tentent et même si c'est une petite déception, je suis heureuse de l'avoir enfin lu. J'espère que tu te lanceras à l'occasion...

    @A girl from earth: Argh! Bon j'étais presque décidée à ne pas lire la suite mais tu me convaincs presque de changer d'avis. Surtout que maintenant que j'ai un kindle, il va bien falloir que je le rentabilise ;-) Je te tiens au courant et bonne chance pour le Vicomte!

    @Joelle: Et bien, je serais curieuse de connaitre ton avis... et tiens moi au courant si tu te lances pour le deuxième, un peu de motivation pour le commencer ne me ferait pas de mal ;-)

    RépondreSupprimer
  5. je n'ai pas vu l'adaptation dont tu parles, ni lu le livre. Par contre, je viens d'aller voir au ciné la nouvelle adaptation (en 3D bien sûr) et je me suis régalée. C'est (très) librement adapté, mais super sympa.

    RépondreSupprimer
  6. J'ai lu le roman à l'âge de ans, pendant des vacances d'été en camping, et j'avais adoré cette lecture. L'écriture de Dumas, assez facile, se prête pour ce roman assez bien ces moments de détente. Je n'en ai pas essayé d'autres, mais cela viendra !

    RépondreSupprimer
  7. @Choupynette: J'ai vu les annonces pour cette nouvelle adaptation. Je trouvais étrange de ne pas en avoir du tout entendu parler avant. Bon, si tu as été séduite, je pourrais bien me laisser tenter...

    @Yohan: Je l'ai lu en pleine préparation d'examens, donc pas du tout détente comme période ;-) Peut-être que ça a influencé mes impressions. J'essaierai peut-être du coup la suite. A voir...

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

L'amie prodigieuse d'Elena Ferrante

Prix des lecteurs de l'Hebdo 2016: Mon expérience de jurée

Blog-anniversaire: 8 ans déjà!