Articles

Affichage des articles du 2012

Petites perles des mots-clés (3)

Image
Avant que cette année s'achève, petit topo des recherches en mots-clés qui vous ont menés sur ces pages:

Ceux qui ont abusé de la moquette:

general caca
girafe écossaise
image de yaourt les plus drole
je fais caca des billets 
un caca qui parle
chaton tente le suicide pour la croquette

Les dyslexiques:

"disgrace" de jean-marie coetzee
durrenmatt ecrivain belge
Le corps des femmes wincler
Lovening wrigh et femmes de frank lloyd
loving frank tc boyle
un cheval qui murmure à l'oreille d'un cavaliere

Et le norvégien qui pose définitivement beaucoup de problèmes. Aperçu des orthographes utilisées pour ce pauvre Peer Gynt: Pear Gynt, Peer Gaynt, Peer Gnt, Peer Grynt, Peer Gunt, Peer Guynt, Peer Gybt, Peer Gyent, Peer Gynf, Peer Gyny, Peer to Gynt, Peerginrt, Per Gunt, Per Gynt, Pete Gint, Peter Gynt, Pier Gint, Ppeer Gynt, Peer Grint et Peeter Gynt.

Les paresseux:

Les idee importante de Stephane hessel sur son texte indignez-vous: alors que le texte fait 32 pages…

Testament d'une race de Stanislas Kowalski

Image
Pour ceux qui aiment: Le Seigneur des anneaux de J. R. R. Tolkien
Testament d'une race est la confession d'un vieil homme mourant, Kuntara, autrefois chef guerrier de Mania. Dans une longue lettre, Kuntara raconte la perte de son peuple dans une guerre sanglante face aux envahisseurs locustes, des premières initiatives diplomatiques, aux sièges des grandes cités de Mania et des combats sans merci qui s'en suivirent. 
Premier roman auto-publié de Stanislas Kowalski, Testament d'une race fut pour moi une lecture à la fois étonnante et par certains côtés frustrante. J'avais reçu il y a quelques mois un mail de l'auteur, accompagné des trois premiers chapitres du livre. Après avoir lu le début du roman, j'avais été intriguée par cette histoire mélangeant cérémonie d'initiation aux inspirations africaines et peuples légendaires, façon mythologie antique et tolkienienne. Bref, curiosité oblige, je voulais connaitre le sort du peuple de Kuntara et j'ai donc…

Tigre, tigre! de Margaux Fragoso

Image
Pour ceux qui aiment:Lolita de Vladimir Nabokov
A l'âge de sept ans, Margaux rencontre à la piscine Peter Curran, un homme de cinquante et un ans, qui devient très vite son compagnon de jeux. Margaux est fascinée par la maison de Peter, remplie d'animaux et synonyme de liberté, et ses visites à son nouvel ami deviennent très vite indispensables à son bonheur. Peter incarne peu à peu un père de remplacement, avant d'exiger d'elle des "petits cadeaux", et de devenir, au fil des quinze années de leur relation, son amant et sa prison.
Tigre, tigre! relate l'évolution de ce lien entre une petite fille et un pédophile. Sans essayer d'analyser en profondeur les événements de sa vie, Margaux Fragoso relate avec beaucoup de recul les faits et les mécanismes de manipulation de cette relation. 
En lisant Tigre, tigre!, on oublie parfois qu'on a affaire ici à un témoignage, tellement l'auteur semble distante. Et pourtant, à chaque fois que je me le rappela…

My Brilliant Career (Ma brillante carrière) de Miles Franklin

Image
Bush australien, fin 19ème siècle: Sybylla est une jeune adolescente de 16 ans avec des rêves plein la tête et une bonne dose de volonté. Prisonnière d'une vie qu'elle déteste sur la ferme de ses parents, où les journées sont rythmées par la traite des vaches et la tournée des bars pour retrouver son père alcoolique, Sybylla voit enfin son avenir s'éclaircir quand sa grand-mère lui propose de venir habiter chez elle. S'ouvre alors un monde de volupté, où Sybylla peut enfin déployer ses ailes, parler littérature et musique et peut-être rencontrer l'amour...
Classique de la littérature australienne, Ma brillante carrière invite dès les premières pages le lecteur à se plonger dans la vie du bush australien des années 1890. J'ai beaucoup aimé cette atmosphère qui m'a réellement transportée vers ces terres brûlées par la sécheresse. Grâce aux différentes fortunes de Sybylla, le lecteur découvre toutes les couches de la société de l'époque, des fermiers à la…

Fraise et Chocolat d'Aurélia Aurita

Image
Pour: Les déçus de Fifty Shades of Grey et les fans de Fluide Glacial
Fraise et Chocolat c'est le compte-rendu des premier mois de passion molta caliente entre la jeune dessinatrice Aurélia et Frédéric, un quarantenaire qu'elle rejoint au Japon et qui comme le bon vin, s'est bonifié avec l'âge. 
Autant le dire tout de suite, cette BD n'est pas à mettre entre toutes les mains. Car oui, Aurélia et Frédéric passent une grande partie de cet album dans leur lit... dans un placard, par terre, sur une chaise, sur un balcon etc etc. Cependant, même si l'étiquette de BD érotique n'est pas usurpée, à aucun moment on ne tombe dans le trash ou le vulgaire. Bon, on s'entend, je n'irais pas jusqu'à dire que Fraise et Chocolat est plein de finesse mais ce que je retiens avant tout, c'est l'humour des planches. Celles qui donnent son titre à la BD m'ont d'ailleurs arraché un gros éclat de rire dans le train et des regards un peu (trop) insistants…

Les choix secrets d'Hervé Bel

Image
Pour ceux qui aiment détester: Emma Bovary
Années 30, en France: Marie Cavignaux, jeune fille aux rêves démesurés, doit choisir entre son amour pour un petit instructeur français ou un officier des colonies.  Plusieurs décennies plus tard, Marie est une vielle femme aigrie, irritée par les râles de son mari souffrant, et désespérément seule.  Entre ces deux Marie, toute une vie a passé, faite de douleurs et de quelques joies, qu'Hervé Bel nous fait découvrir dans son deuxième roman, alternant les époques et construisant un monologue intérieur amer sur l'amour et le bonheur.
Imaginez-vous une Emma Bovary rescapée de sa tentative de suicide (désolée si je spoile, mais qui ne connait pas encore le fin de l'histoire), plus aigrie, plus pingre, plus méchante aussi, transportée au 20ème siècle et vous obtiendrez Marie Cavignaux. Permanente insatisfaite, jalouse maladive, possessive et avec un besoin désespéré d'attention, difficile d'aimer un tel personnage. Et pourtant,…

PAL-attaque

Image
"Petit" aperçu des "quelques" acquisitions de ces derniers mois, entre anniversaire, bons cadeau reçus, ventes de livres d'occasion à prix super cassés et voyage londonien. La cata quoi! Pour ma défense, Mr. Z a bien participé aussi.
The wake of forgiveness (Le sillage de l'oubli) de Bruce Machart: repéré plusieurs fois chez vous et dès qu'il y a des chevaux, je suis faible. 
Le Tigre de John Vaillant: parce que j'ai passé un peu de temps cette année sur le sujet et que l'auteur était plutôt sympathique au Livre sur les quais de Morges. 
The Siege de Helen Dunmore: J'ai encore The Betrayal dans ma PAL mais j'arrivais autrement au bout de ma PAL espionnage. 


The Horse Whisperer (L'homme qui murmurait à l'oreille des chevaux) de Nicholas Evans: J'adore le film et je crois savoir que la fin du livre est différente... A suivre!
Beach Music de Pat Conroy: Après Le prince des marées, je cherchais depuis déjà plusieurs années à relire c…

L'histoire d'Horacio de Tomás González

Image
Horacio est un homme anxieux: son fils Jerónimo est un saltimbanque, le juge veut lui retirer sa coccinelle VW achetée chez un escroc, il ne trouve pas de taureaux pour ses vaches qu'il bichonne tous les jours, il joue aux courses hippiques mais gagne rarement et préfère emprunter de l'argent à ses frères plutôt que de vendre les antiquités qu'il empile dans son garage. Bref, vous l'aurez compris, la vie d'Horacio est faite de petites chicaneries qui deviennent à ses yeux des obstacles insurmontables, alors qu'autour de lui, s'agite une famille aimante.
L'histoire d'Horacio est le deuxième roman de Tomás González traduit en français après Au commencement était la mer. Je n'avais, pour ma part, jamais entendu parler de cet auteur colombien et j'ai plongé avec plaisir dans cette chronique familiale. Les voix d'Horacio, de sa femme Margarita, de son beau-frère Eladio et de ses frères Elias et Álvaro se suivent pour nous raconter la vie de ce…

Clandestin de Philip Caputo

Image
Pour ceux qui aiment: Tijuana Straits de Kem Nunn

Au bord du gouffre suite au décès de sa femme, victime des attentats du 11 septembre, Gil Castle accepte l'invitation de sa cousine et quitte tout pour s'installer dans le ranch familial en Arizona, à la frontière mexicaine. Les mois passent et Gil se reconstruit peu à peu, commençant même à apprécier sa nouvelle vie simple et la nature sauvage qui l'entoure. Mais le jour où il sauve un immigré clandestin devenu mule pour un trafiquant, Gil va devoir faire face à la violence de la frontière et à une ancienne vengeance familiale.  
Construction d'un mur plus que controversé au niveau international, guerre des cartels, corruption, milices américaines "chassant" le clandestin, assassinats et violence: l'évocation de la frontière entre les Etats-Unis et le Mexique est loin d'une image de carte postale. Pourtant, c'est l'endroit que Gil Castle choisit pour échapper à la violence du terrorisme et au …

Booker Prize 2012: And the winner is....

Image
Les bookies ne s'étaient pas trompés et même si Will Self a plusieurs fois été évoqué comme possible gagnant, c'est au final bien Hilary Mantel qui a remporté, pour la deuxième fois, le Man Booker Prize pour Bring up the Bodies.


Hilary Mantel devient ainsi:
- Le troisième auteur a recevoir ce prix pour la deuxième fois, avec Peter Carey et J. M. Coetzee;
- La première femme a remporté le prix deux fois;
- La première britannique, hommes et femmes confondus, a le remporter deux fois; et
- Le premier auteur a recevoir le prix pour deux tomes d'une même série.
Bon, on pourrait continuer avec la première blonde portant une robe vaporeuse à recevoir le prix deux fois etc., mais il faut quand même avouer que recevoir ce prix prestigieux pour la suite de Wolf Hall, récompensé trois ans auparavant, c'est quand même assez fort. Et surtout, ça ne doit pas du tout lui mettre la pression pour l'écriture du dernier tome de la série qui devrait s'intituler The Mirror and th…

I'm back... presque à temps pour mon blog-anniversaire

Image
Les années s'écoulent et se ressemblent... un peu! Comme l'année dernière, je reviens à la mi-octobre après avoir lâchement délaissé ce blog ces dernières semaines. Voyez-vous (ça, ça annonce un paragraphe où je vous raconte ma vie), depuis trois ans, je trime sur un Master tout en travaillant à 100% et depuis septembre, entre révisions de mes examens et finalisation de mon mémoire, je n'ai tout simplement plus eu le temps de lire, d'écrire ou même de profiter de quoi que soit. Oui, oui, vous pouvez verser une larme, c'est tragique... Bon allez, j'arrête de me plaindre car bonne nouvelle: j'ai passé il y a une semaine mes derniers examens. Enfin, les résultats devraient arriver en décembre mais soyons optimistes! Pour récompense, je me suis accordée un petit séjour là:


Et donc me revoilà maintenant en pleine forme, libérée, légère (enfin, légère dans la tête, parce qu'on ne peut pas vraiment dire que le régime haggis et full scottish breakfast aide fra…

La shortlist du Booker Prize

Image
Surchargée de travail à cause de mon mémoire de fin de Master, je n'ai pas trouvé le temps de vous parler de la longlist du Booker Prize annoncée en juillet. Je me rattrape donc aujourd'hui avec l'annonce de la shortlist qui a été faite mardi.
Les six romans toujours en course sont donc:
1. The Garden of Evening Mists de Tan Twan Eng: Le deuxième roman de cet auteur malaysien se déroule dans la Malaise de 1949. Yun Ling Teoh, survivante des camps de prisonniers de guerre japonais, revient dans la région où elle a grandi. Elle y fait la connaissance de Aritomo, l'ancien jardinier de l'Empereur du Japon et devient, malgré sa haine pour l'ancienne nation occupante, son apprentie. Alors que les guérillas communistes gagnent du terrain, Yun découvre que le jardin de Yugiri renferme bien des secrets.
2. Swimming Homede Deborah Levy: Juillet, 1994: Joe Jacobs, un poète de renom arrive avec sa femme, Isabel, et leur fille de 14 ans dans la maison qu'ils ont loué près…

La malédiction des colombes de Louise Erdrich

Image
Pour ceux qui aiment: Joseph Boyden (même si j'ai de loin préféré ce dernier à Louise Erdrich)
Pluto, petite ville perdue du Dakota du Nord où quelques familles descendant des premiers pionniers ou des tribus indiennes tissent une toile compliquée à travers les générations. Prenant comme point de départ l'invasion de la ville par des colombes menaçantes, Louise Erdrich donne tour à tour la parole à Evelina, au juge Coutts, à Marn Wolde et au Docteur Lochren. A travers leurs récits, c'est toute l'histoire de Pluto qui est retracée, de la première expédition de géomètres ayant essayé de s'approprier ces terres encore inoccupées, au terrible assassinat d'une famille entière qui mena à la pendaison de trois innocents, en passant par la création d'une secte locale. 
Je suis en retard pour mon billet sur cette lecture lue dans le cadre du Blogoclub. Cela s'explique en partie par l'extrême ennui ressenti à la lecture de ce livre. Je peine à expliquer pourq…

Millénium III: The Girl Who Kicked the Hornets' Nest de Stieg Larsson

Image
Pour ceux qui aiment: John Le Carré
Attention, spoiler sur les deux tomes précédents
Arrêtée et hospitalisée entre la vie et la mort, Lisbeth Salander doit faire face  à une inculpation pour tentative d'assassinat contre son père, l'obscur Zalachenko. Et les dés semblent pipés dès le début. Un petit groupe de conspirateurs au sein de la police secrète, impliqués depuis des années dans la dissimulation de la plus grande défection d'espion soviétique de l'histoire de la Suède, compte en effet bien enterrer toute l'affaire pour de bon, Salander y compris.  Enfermée dans une chambre d'hôpital, Lisbeth se retrouve démunie pour combattre la machine enclenchée contre elle. C'est sans compter le soutien d'un groupe hétéroclite de personnes qui vont s'allier pour faire éclater l'énorme scandale Zalachenko. 
Millénium est toujours présenté comme un trilogie. Cependant, si les personnages se retrouvent d'un opus à l'autre, le genre de chaque volume e…