Articles

Affichage des articles du mai, 2012

Quelques expos par-ci par-là

Image
Avis aux chanceux parisiens et à ceux qui ont profité de ce week-end prolongé pour s’y rendre :
De retour d’un petit et malheureusement très court séjour à Paris, je voulais vous encourager à aller voir trois expos qui m’ont beaucoup plu et qui sont toujours à l’affiche: 
L’invention du sauvage au Quai Branly: :
Une exposition sur le thème rarement traité de l'exhibition d'êtres humains, qui eut cours du XVIème au XXème siècle, commissionnée par Lilian Thuram. 
Au fil des salles, le visiteur découvre les mécanismes de construction du « nous » face à l'autre, celui qui est différent et forcément inférieur, qu’il soit sauvage, physiquement "monstrueux", ou de couleur. Des premières rencontres avec les représentants de civilisations lointaines, à la professionnalisation de ces mises en scène avec des "artistes" rémunérés, en passant par la création de zoos humains, jardins d'acclimatation et autres expositions coloniales, l'exposition retrace l'his…

Code Salamandre de Samuel Delage

Image
Pour ceux qui aiment : Da Vinci Code de Dan Brown 

Avec ce deuxième tome des aventures d’Yvan Sauvage, expert en art et commissaire-priseur, Samuel Delage emmène le lecteur à la découverte des mystères de François Ier et du château de Chambord. Suite à la mort du Professeur Faure, Yvan Sauvage va reprendre la quête de son mentor et partir à la recherche d’un dépôt royal, dont la localisation exacte est dissimulée par un code sophistiqué ayant traversé les âges. Aidé par une jeune étudiante, les progrès de son enquête vont très vite attirer l’attention de groupuscules mal intentionnés.  

Attention davincicoïte aigue en vue !!! J’ai lu, il y a quelques mois, Arrêt Wagram, qui introduisait le personnage d’Yvan Sauvage. J’avais été principalement tentée par le profil du personnage : un commissaire-priseur comme héros d’un roman policier, je trouvais que cela ouvrait des pistes plutôt intéressantes. Dans la foulée, et malgré ma petite déception sur le premier roman, j’avais accepté de lire l…