Articles

Affichage des articles du août, 2012

La marche en forêt de Catherine Leroux

Image
Pour ceux qui aiment: Une pièce montée de Blandine Le Callet
Avec ce premier roman, l'auteur québécoise Catherine Leroux nous fait découvrir le clan Brûlé, une de ces familles tentaculaires aux liens parfois soudés et parfois plus tendus. D'une aïeule amérindienne, assoiffée d'aventure, l'auteur tisse de multiples toiles vers sa descendance, sautant des années 1850, aux années 90 et jusqu'à nos jours, à la rencontre de plusieurs générations de Brûlé à des moments clés de leur vie. 
Ce livre est une collection d'instantanés dans la vie des Brûlé. On découvre, au fil des pages, une galerie de personnages riche et attachante, entre Justine qui se remet d'une relation amoureuse destructrice en s'occupant d'un autiste, Emma, deuxième femme du patriarche de la famille, qui essaie de s'intégrer, non sans peine, dans ce clan, Luc qui ne croit plus ni à l'amour ni à la valeur des meubles qu'il façonne ou encore Pascal qui remet toujours à plus ta…

La Fièvre blanche: De Moscou à Vladivostok de Jacek Hugo-Bader

Image
Pour ceux qui aiment: Ryszard Kapuscinski
Pour ses cinquante ans, Jacek Hugo-Bader, journaliste polonais à la Gazeta Wyborcza, décide de partir à la rencontre de la Russie de l'année 2007. Avec comme livre de voyage Le Reportage du XXIème siècle, un récit utopiste sur la vie en URSS dans le futur, édité en 1957, Jacek s'embarque dans une traversée de la Russie en plein hiver, de Moscou à Vladivostok, à bord de sa fidèle kruzak, une jeep soviétique UAZ 469. La Fièvre blanche regroupe également des récits de rencontres, récoltés lors d'autres voyages en Ukraine, en Russie ou en Moldavie. 
Je ne me l'explique pas, mais depuis quelques mois, je suis irrémédiablement attirée vers la Russie. Le récit de Jacek Hugo-Bader qui promettait de découvrir une Russie dissimulée derrière le rideau des pétro- et gazo-dollars de Moscou et de Saint-Pétersbourg ne pouvait donc que me séduire. 
La fièvre blanche, qui donne son titre à ce récit, est le délirium tremens qui touche les peuple…

Pas de régime d'été pour ma PAL

Image
Quelques nouveaux ajouts à ma PAL, entre prêts et achats:
Texasville de Larry McMurtry: J'ai longtemps hésité à lire Lonesome Dove de cet auteur. Je craignais son côté trop déjanté et en voyant ce livre d'occasion, j'ai  pensé que ça serait une bonne occasion de tester ma compatibilité avec l'auteur avant de me lancer dans presque mille pages.
Pain amer de Marie-Odile Ascher: Découvert sur Alphalire. Je n'ai pas eu le temps de le finir avant la fermeture de la saison 2012 et étant restée en plein suspens, il me le fallait absolument. 
Suite française d'Irène Némirovsky: Un roman inscrit dans ma LAL depuis pas mal de temps et que j'ai découvert dans la bibliothèque de ma soeur. Ahhh, la famille a du bon!
Manly Pursuits d'Ann Harries: Parce que c'est l'Afrique du Sud à une période que je trouve passionnante. 
Slammerkin d'Emma Donoghue: Parce que, sans être un coup de coeur, Room a été une lecture marquante de mon année 2011 et que je suis curieuse…

Kosaburo, 1945 de Nicole Roland

Image
Pour ceux qui aiment: Nagasaki d'Eric Faye
Suite à la désertion de son frère, la jeune Mitsuko prend sa place et s'engage comme pilote dans l'armée de l'empereur du Japon afin d'éviter le déshonneur à sa famille. Elle rejoint ainsi à l'entraînement Kosaburo, l'homme qu'elle aime secrètement. Soumis à la propagande et à un entrainement intensif, les jeunes gens se dévouent totalement à la défense de l'empereur et de leur pays, en pleine débâcle face à l'avancée de l'armée américaine. 
Pour son premier roman, Nicole Roland part à la rencontre des kamikazes japonais et suit leur processus d'embrigadement. Comment, en effet, ne pas s'interroger sur ces jeunes gens, souvent étudiants et issus de la bonne société japonaise, qui ont donné leur vie pour la cause, se sacrifiant pour leur empereur. Ce court texte n'a évidemment pas pour ambition de répondre à cette question mais à travers le parcours de Mitsuko et de Kosaburo, l'auteur…