lundi 22 février 2016

In utero de Julien Blanc-Gras

 Pour: tous les futurs papas

Vous connaissez probablement Julien Blanc-Gras pour ses récits de voyage, tels que Touriste ou Paradis (avant liquidation). Dans ce nouveau roman, c'est à une toute autre sorte de voyage qu'il nous invite: les quelques mois qui aboutiront à la naissance de son premier enfant. 

Alors oui, c'est probablement moins dépaysant que Kiribati mais ce nouveau voyage ou devrais-je dire, cette nouvelle aventure exploratrice, est loin d'être sans turbulences. Neuf mois pour s'interroger et pour partager avec le lecteur ses doutes, ses joies, ses appréhensions et ses petits moments de bonheur. Julien Blanc-Gras nous offre ici un très beau témoignage, formidablement sincère, entremêlé de petits faits divers sympathiques. 

J'ai généralement en horreur l'autofiction à la française, mais j'ai vraiment adoré In utero. Le style de Julien Blanc-Gras, plein d'autodérision et de tendresse pince-sans-rire, est tout simplement parfait et j'ai ri à maintes reprises. J'ai bien dû corner (oh sacrilège) la moitié des pages, histoire de revenir sur quelques bons mots d'un livre que l'on lit autrement presque trop vite.

"Cent milliards de personnes ont peuplé la planète depuis les origines de l'humanité. C'est une estimation à la louche, car la fiabilité des registres d'état civil du Néolithique reste douteuse, mais les démographes s'accordent sur cet ordre de grandeur. Si l'on considère qu'ils se sont presque tous reproduits, une petite cinquantaine de milliards d'hommes sont devenus pères un jour ou l'autre. Cinquante milliards de bonhommes se sont retrouvés à ma place. C'est l'histoire la plus banale du monde." p. 10

On est bien loin du ton dramatisant et hyper solennelle de certains livres sur la maternité ce qui en fait, à mon avis, un cadeau idéal pour tous vos amis, hommes et femmes, qui s'apprêtent à devenir parents. C'est à la fois drôle et touchant, sans être barbant ou trop lisse et mielleux. Une réussite!

Journal de grossesse d’un futur père, In utero relate cette aventure intime et universelle, avec ses joies, ses angoisses et ses questions fondamentales. Faut-il se reproduire dans un monde surpeuplé ? Comment faire rire une femme enceinte ? Et surtout, peut-on accoucher en chaussettes ?


BLANC-GRAS Julien, In Utero, ed. Au Diable Vauvert, septembre 2015, 190p. 

14 commentaires:

  1. Je n'ai pas osé m'y lancer (Monsieur Z l'a lu?)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors franchement tu peux y aller. Je suis vraiment loin d'être fan d'habitude des livres sur la maternité; les seuls que j'ai appréciés jusqu'ici sont Room de Donoghue et Lait Noir de Shafak. In utero rejoint ce palmarès pour son ton complètement décalé. C'est drôle, rapide à lire et vraiment sympa.
      Mr. Z ne l'a pas lu car il ne lit pratiquement jamais en français, mais je l'ai offert à deux copains qui ont beaucoup aimé ;-)

      Supprimer
  2. Réponses
    1. Ca se lit si rapidement que ça peut intégrer n'importe quelle PAL ;-)

      Supprimer
  3. Je n'étais pas au courant de la sortie d'un nouveau livre de cet auteur ! Quel joie de savoir qu'il se lance dans un registre différent

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est sorti en septembre 2015, dans le flot de la rentrée ;-) Si tu as aimé ses autres romans, je pense que tu retrouveras ici complètement le style de l'auteur malgré cette thématique nouvelle.

      Supprimer
  4. Il est dans ma LAL. Je suis fan de l'auteur quand il entreprend des récits de voyages et comme j'aime son style et son humour en général, normalement, je devrais trouver mon compte avec In utero. Mais bon, comme je ne me suis toujours pas lancée, il est possible que j'ai quand même quelques réticences dues à la thématique.;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Difficile de te conseiller sur ce coup-là. Je pense que tu retrouveras l'humour de l'auteur mais il y a un côté très personnel dans ce récit. Bon, comme tu le sais, ça ne pouvait que me parler en ce moment... mais je reste loin d'être une fan des romans sur la maternité et là j'ai trouvé ça vraiment très sympa. Peut-être à tenter à la biblio?

      Supprimer
  5. Réponses
    1. Je comprends mais je pense que l'auteur mérite d'être lu. Ses autres romans sont complètement différents ;-)

      Supprimer
  6. Jai beaucoup aimé aussi. Je ne connaissais pas cet auteur et son ton m'a bien plu...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que tu retrouverais ce ton dans ses autres romans plus exotiques ;-)

      Supprimer
  7. Waouh merci, je vais peut-être l'offrir à mon homme du coup, il s'apprête à devenir père pour la 2e fois dans deux mois ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toutes mes félicitations ^_^
      Pour le deuxième boutchou, je suppose que toute une série d'interrogations sont déjà réglées (et des millions d'autres apparaissent, mon dieu, avec un on s'en sort à peine, alors avec deux). Mais tu peux l'offrir sans souci, le ton de Blanc-Gras vaut le détour.

      Supprimer